FANTAMOUR

FANTAMOUR

COMMENT NOMMER ?

Un partenaire amoureux fictif

Le fantomour est un partenaire virtuel qui adopte le comportement social de l’amoureux. Il vous téléphone, vous envoie des messages enflammés, des photos… Le célibataire construit son partenaire : taille, âge, prénom, profession, caractéristiques physiques, lieu de la rencontre… À partir de ces données, l’amant virtuel interagit avec le célibataire. Il lui envoie un message simple du genre « Chéri, n’oublie pas le pain » à la création d’une vidéo de vacances avec incrustation du célibataire. La relation est construite par un service spécialisé puis automatisée. Le célibataire peut intégrer des données modifiant le programme. Le fantomour sert à faire imaginer aux proches à l’existence d’une vie amoureuse.

C'EST DÉJÀ DEMAIN

DES INNOVATIONS PRÉFIGURENT LE FUTUR DE L'AMOUR

L’Américain Matthew Homann a créé « Invisible Girlfriend » et « Invisible Boyfriend ». Ce service permet de s’inventer un partenaire fictif. On reçoit des SMS, des appels fictifs, voire des lettres manuscrites de ce personnage fictif. Pour le créer, on choisit la photo de son partenaire idéal(e), son âge, son prénom et ses traits de caractère. On précise ensuite l’endroit et les circonstances de la rencontre. À l’autre bout de l’application, de vraies personnes s’occupent alors d’envoyer des messages, de répondre aux vôtres, de poster des statuts Facebook et même de créer des montages Photoshop du faux couple. L’amant virtuel coûte 25 euros par mois, mais on n’est pas obligé de l’inviter au resto.      
AUTRES MOTS SUR LE MÊME THÈME [catlist categorypage= »yes »]

PROSPECTIVE FICTION

Perfection trop parfaite (juillet 2030)

Roboert High s’est donné la mort. Ce milliardaire a fait fortune dans les fantomours. Avatars, robots, poupées imprimées, objets animés, hologrammes… Il a créé des dispositifs d’amours virtuels adaptés à toutes les attentes. Leur performance les a rendus incontournables. Nombreux amoureux utilisent des fantomours pour gérer leurs relations avec leurs partenaires. Alors que la devise de son entreprise est : « Les détails font la perfection, et la perfection n’est pas un détail. », il a laissé un message indiquant : « J’en ai assez de la perfection de tous mes amours virtuels. Ils connaissent même leurs imperfections. Leur garantie sans défauts les rend prévisibles et donc ennuyeux. Avec leurs bonnes intentions, ils nous confortent, mais ne nous étonnent pas. Je rêve d’un monde où le désordre amoureux nous surprend. Et si la vraie fin de l’homme n’était pas la mort, mais la perfection. »

LE COIN DES EXPERTS DU FUTUR DE L'AMOUR

Idée aimable ou detestable ? A discuter !
chambre-campagne-chic-cosmonautes-2Et si 2016 était définitivement l’année de l’amour ? Aidez-nous à propulser le DICO DU FUTUR DE L’AMOUR  dans le 7e ciel !

DE L'AMOUR ET DE L'ARGENT FRAIS

Alors, les amours ? Toujours célibataire ?

Dans Le Banquet, le philosophe Platon raconte qu’à l’origine, l’homme était une sphère. Manque de chance, Zeus l’a coupé en deux. Depuis, l’homme erre à la recherche de notre moitié perdue. Peut-être à cause de cette mythologie, l’homme considère qu’il n’est qu’entier que s’il marche par deux. La société a entériné l’affaire. Les célibataires sont de plus en plus vus comme des handicapés de la vie. S’ils sont seuls, c’est parce qu’ils souffrent d’une maladie honteuse. Dans ce contexte, il ne faut pas s’étonner qu’on puisse faire appel à un fantomour. « Alors, les amours ? Toujours célibataire ? » La question ne tape plus sur les nerfs. On peut sourire et montrer quelques preuves de cet amour. En cas de séparation, le fantomour ajoute dans le cocktail explosif, un peu de jalousie. Faire souffrir l’autre est toujours bon à prendre. Le seul souci est que cette intelligence artificielle est par essence raisonnable. Elle ne va pas en faire trop ou pas assez. À force de s’habituer à cette perfection amoureuse, il va être difficile de composer avec les excès et les manques des amoureux réels.

DEVENEZ UN EXPERT DE L'AMOUR

SUPPRAMOUR

SUPPRAMOUR

COMMENT NOMMER ?

Une pilule pour effacer le sentiment amoureux.

Le Suppramour est la pilule du lendemain des amours malheureux. Elle supprime tous les chagrins et peines de cœur.

Elle bloque l’action naturelle de l’ocytocine, une substance sécrétée naturellement par le corps favorise les liens affectifs

Le Suppramour doit être pris tant qu’on accorde de l’importance à l’être aimé.

C'EST DÉJÀ DEMAIN

DES INNOVATIONS PRÉFIGURENT LE FUTUR DE L'AMOUR


Une pilule du lendemain pour amours malheureux

Brian D. Earp, chercheur en sciences cognitives à l’Université d’Oxford, travaille sur la médicalisation du sentiment amoureux. Son objectif est d’en contrôler l’intensité, voire le faire disparaître. Il pense que la science peut aider à se détacher d’une relation douloureuse, voire destructrice.

Le chercheur s’appuie sur des expérimentations dirigées par le neurobiologiste américain Larry J. Young dans les années 2000 sur des campagnols. Ce chercheur avait démontré qu’en bloquant l’action naturelle de l’ocytocine chez les campagnols femelles, traditionnellement monogames, celles-ci devenaient plus volages.

Sa pilule anti-amour éliminerait donc la dopamine et l’ocytocine. Il ajoute en prime un blocage de la corticolibérine, une hormone qui régule le stress. L’équipe du Docteur Young avait noté qu’elle était sécrétée en grande quantité chez des rongeurs monogames en cas de décès de leur partenaire. Ces éliminations pourraient ainsi permettre de lutter contre la douleur de la perte de l’être aimé également en cas de rupture.

Ces travaux n’empêchent pas les chercheurs de penser que l’on pourrait soigner les chagrins d’amour avec un accompagnement psychologique similaire aux accompagnements des personnes vivant un stress post-traumatique. On accélérerait la guérison en stimulant le cerveau pour réduire le temps nécessaire à se remettre d’un traumatisme.

AUTRES MOTS SUR LE MÊME THÈME

[catlist categorypage= »yes »]

L’aspirine en vitrine

Le psychologue Walter Mischel considère que le chagrin d’amour n’est pas une épreuve émotionnelle à surmonter, mais des douleurs physiques à soulager. Avec des chercheurs de l’université Columbia, à New York, il a étudié les symptômes des chagrins d’amour et pense avoir trouvé un traitement efficace pour les cœurs brisés : l’aspirine. « Le cœur brisé et la douleur émotionnelle font vraiment mal physiquement », explique le psychologue. « Lorsque vous regardez une photo sur le nouveau profil Facebook de votre ex, vous ressentez une douleur dans une région du cerveau qui s’active quand, par exemple, vous vous brûlez le bras », précise-t-il.

Pour la mise en place du traitement, il s’appuie sur les travaux de l’anthropologue Helen Fisher qui a étudié pendant plus de trente ans le cerveau amoureux. Ayant observé le cerveau des personnes traversant un chagrin d’amour à l’aide de l’imagerie par résonnance magnétique (IRM, elle conclut : « Le chagrin d’amour est une expérience corporelle physique. Les zones activées à l’IRM sont les mêmes que pour le sevrage d’autres dépendances [cocaïne, nicotine, alcool], qui lui aussi engendre des douleurs physiques. »

L’hôtel des chagrins

Un hôtel de Tokyo propose aux femmes de venir pleurer et évacuer leurs peines de cœur dans ses draps chauds. Cet hôtel met le maximum d’éléments à disposition de sa clientèle féminine pour qu’elle pleure en paix : mouchoirs « doux comme du cachemire », masques relaxants pour le visage et les yeux, sélection de mangas tristes et de films « qui jouent sur la corde sensible » comme Forrest Gump.

La référence littéraire

La privation d’ocytocine pour empêcher l’amour et donc le chagrin d’amour rappelle « Le meilleur des mondes » d’Aldous Huxley où tous les habitants prennent une drogue, le soma, qui annihile les sentiments pour un bien-être factice que rien ne vient altérer.

« La solitude offre à l’homme intellectuellement haut placé un double avantage : le premier, d’être avec soi-même, et le second de n’être pas avec les autres. “ Shopenhauer

Alain de Botton propose de se fier aux ‘ordonnances’ prescrites par Schopenhauer. Le philosophe déboulonne l’amour dans sa Métaphysique de l’amour .

LE COIN DES EXPERTS DU FUTUR DE L'AMOUR

Idée aimable ou detestable ? A discuter !

chambre-campagne-chic-cosmonautes-2Et si 2016 était définitivement l’année de l’amour ? Aidez-nous à propulser le DICO DU FUTUR DE L’AMOUR  dans le 7e ciel !

DE L'AMOUR ET DE L'ARGENT FRAIS

Avec le Suppramour, on ne vivra que les bons moments de l’amour. Les psys de pacotille peuvent ranger leurs « 10 idées pour se remettre d’un chagrin d’amour », « Rebondir après une peine de cœur », « Rupture : souffrir, mieux se connaître, et renaître », « Amour, la détox en 10 étapes ».

On avale le cachet et c’est « plus belle la vie ». La chimie fait son grand cinéma. Le cerveau est plus blanc que blanc, toutes les idées noires sont effacées.

On a du mal à y croire ou plus encore, on se demande si on a envie d’y croire.

Avec le Suppramour, l’amour est vu sous l’angle pathologique, comme une maladie, une forme d’obsession et de dépendance. On se tourne vers les médicaments pour traiter le mal.

Comme le médicament guérit, l’ex-amoureux ne réfléchit pas à ce qui s’est passé. Très vite, il retombe amoureux et répète joyeusement ses erreurs. Il s’en suit une nouvelle séparation. Puis encore, une autre…

Qu’importe ces répétitions puisqu’il n’en souffre pas !

Enfin, peut-être qu’à la xème rupture, il y aura une accoutumance au Suppramour qui, de ce fait, sera moins efficace. En attendant la mise sur le marché du Suppramour XXL, l’amoureux sera peut-être obligé de laisser du temps au temps pour permettre le déroulement du deuil de l’être aimé. Ce processus lui permettant de mieux se connaître et de repérer les manques recherchés dans la personne aimée, il aura peut-être ,à l’avenir, plus besoin d’utiliser le Suppramour.

En résumé, le Suppramour est efficace si l’on arrive à s’en passer.

Le dico

DEVENEZ UN EXPERT DE L'AMOUR

PORNOGEANCE

PORNOGEANCE

COMMENT NOMMER ?

Vengeance consistant à envoyer des photos dénudées de son ancien partenaire.

 

L’envoi des images a pour objectif de dégrader l’image son ex. On le voit apparaître nu ou dans des positions intimes peu valorisantes. Ce contenu sexuellement explicite est publiquement partagé sans le consentement de la personne photographiée.

Les images sont souvent accompagnées de renseignements personnels comme le nom complet de la personne ou des liens vers des profils sur des réseaux sociaux.

La pornogeance est plus connue sous le nom de « revenge porn » ou « porno vengeur ».

C'EST DÉJÀ DEMAIN

DES INNOVATIONS PRÉFIGURENT LE FUTUR DE L'AMOUR


Les chiffres de la menace

Avec le boom des réseaux sociaux, la vengeance numérique prend son envol. Une enquête publiée sur EndRevengePorn.org indique que 10 % des partenaires menacent leur moitié de dévoiler leur intimité sur Internet, et 60 % de ceux-là passent à l’acte après rupture.

Les réseaux sociaux réagissent

En février 2015, le site de médias sociaux Reddit a interdit l’affichage de contenu sexuellement explicite sans le consentement des personnes représentées.
En mars 2015, Twitter a emboîté le pas avec de nouvelles règles pour traiter l’affichage de contenu non autorisé et spécifiquement de « revenge porn ».

Sur Facebook, le « revenge porno » n’est pas directement cité, mais tout ce qui se rapporte au harcèlement et à l’intimidation est interdit.

A contrario, Google s’attaque directement à cette pratique : « Notre philosophie a toujours été que les recherches devaient refléter l’ensemble du Web. Mais les images de « revenge porn » sont intensément personnelles, peuvent causer des dommages émotionnels et servent uniquement à dégrader les victimes, surtout des femmes ».
Il propose en plus un formulaire en ligne afin que les personnes concernées puissent demander la suppression des résultats menant à des « images nues ou sexuellement explicites partagées sans leur consentement ».

Les pays réagissent

Plusieurs États américains ont adopté des lois criminalisant la pornogeance.

En France, « est puni d’un an d’emprisonnement et de 45 000 euros d’amende le fait, au moyen d’un procédé quelconque, volontairement de porter atteinte à l’intimité de la vie privée d’autrui », notamment en « fixant, enregistrant ou transmettant, sans le consentement de celle-ci, l’image d’une personne se trouvant dans un lieu privé ». En avril 2015, un homme de 35 ans a écopé de douze mois de prison avec sursis pour avoir diffusé sur des sites de rencontre des photos de son ex-compagne dans le plus simple appareil et dans des positions compromettantes..

AUTRES MOTS SUR LE MÊME THÈME

[catlist categorypage= »yes »]

Les femmes s’engagent

La journaliste danoise Emma Holten pose nue, quatre ans après avoir été victime de « revenge porno ». Elle explique que les auteurs des messages, tous des hommes, savaient que c’était contre sa volonté, et que le fait même de savoir qu’elle n’avait pas donné son accord était érotique pour eux. « Ils ont savouré ma souffrance », ajoute-t-elle.

Elle a choisi de poser, dénudée, pour à la fois désexualiser son image et montrer toute l’importance du consentement. « Avec ces photos, je suis un sujet et plus un objet sexuel. Je n’ai pas honte de mon corps, mais il m’appartient. Le consentement est la clé. De la même manière que le viol et le sexe n’ont rien à voir l’un avec l’autre », dit-elle.

LE COIN DES EXPERTS DU FUTUR DE L'AMOUR

Idée aimable ou detestable ? A discuter !

chambre-campagne-chic-cosmonautes-2Et si 2016 était définitivement l’année de l’amour ? Aidez-nous à propulser le DICO DU FUTUR DE L’AMOUR  dans le 7e ciel !

DE L'AMOUR ET DE L'ARGENT FRAIS

La vengeance est un plat éternel. Hier, elle se mangeait froide, surgelée, lyophilisée, aujourd’hui elle se déguste maintenant à la sauce numérique. À l’heure des nouvelles technologies,
Othello n’étouffe plus Desdémone, il fait tourner les vidéos de leurs ébats sur les réseaux sociaux. Il pimente l’envoi avec son numéro de portable, son adresse e-mail et incite son réseau à effectuer des commentaires graveleux.

L’homme en souffrance a souvent un comportement de primate : plus il a mal, plus il a envie de faire mal.

Même si ce processus est d’une redoutable inefficacité, tout le monde a pratiqué ce vase communicant de la souffrance. On ne peut donc jeter la pierre à ceux qui désirent se venger. Néanmoins, ce procédé est abject. Pervers, mesquin, frappant au cœur du sensible de l’autre, il est totalement condamnable. C’est du cyberviol aussi punissable qu’un autre type de viol.

Comme 90 % des victimes sont des femmes, on peut considérer que c’est un symptôme de la misogynie moderne.

Inquiets du phénomène, tant les gouvernements que les dirigeants des réseaux sociaux commencent à prendre des mesures pour diminuer sa portée.

L’affaire n’est pas gagnée dans un pays où, Valérie Trierweiller, l’ex-compagne du Président de la Répuplique utilise un procédé similaire pour trainer dans la boue son ex-partenaire.

Il reste juste à espérer que les auteurs de ces ignominies finissent par comprendre que faire souffrir l’autre ne gomme pas sa propre souffrance.

Le dico

DEVENEZ UN EXPERT DE L'AMOUR