COMMENT NOMMER ?

PROPOSER UN SYNONYME

 Réflexion sur la parenté liée aux évolutions biomédicales et sociétales.

  • Enfants de parents stériles.
  • Conception post-mortem avec des gamètes ou ovocytes d’une personne décédée.
  • Modification du génome de l’embryon (bébé avec 3 ou 4 ADN, changement de la lignée germinale…).
  • Transsexuel avec enfant.
  • Coparentalité.
  • Enfant de couple homosexuel avec donneur anonyme.
  • Bébé porté par la mère pour sa fille.
  • Greffe d’utérus chez un homme.
  • Utérus artificiel.
  • Clonage…

Dans tous les cas complexes, la société se pose des questions : Qui est le père ? Qui est la mère ? Existe-t-il plusieurs pères, plusieurs mères ? Si c’est le cas, quels sont les droits et devoirs des différents pères et mères ? Est-ce qu’un homme peut-être une mère ?

L’ensemble de ces interrogations constitue la tintinhique.

Le mot est construit à partir de Tintin. Comme on ne connaît pas de parents au reporter de la bande dessinée, on peut imaginer que sa conception est complexe.

 

 

C'EST DÉJÀ DEMAIN

DES INNOVATIONS PRÉFIGURENT LE FUTUR DE L'AMOUR


Bébé à trois parents

Les députés britanniques ont autorisé la conception de bébés à partir de trois ADN. Le dispositif consiste à retirer de l’ovule de la mère la mitochondrie (le générateur d’énergie des cellules) défectueuse et la remplacer par une mitochondrie saine provenant d’une autre femme.

Après avoir été fécondé par le sperme du père en laboratoire, l’ovule est implanté dans l’utérus de la mère. Le futur enfant sera alors porteur de toutes les caractéristiques génétiques de son père et de sa mère, mais pas de mitochondries responsables de maladies comme la myopathie ou le diabète. Cette technologie modifie que l’on appelle la lignée germinale (les cellules participant à la fécondation. La lignée somatique comprend les cellules qui n’y jouent aucun rôle). L’ADN provenant de la donneuse va être transmis à la descendance en plus de celui des deux parents.

Thomas accouche

Aux États-Unis, Thomas Beatie a accouché de trois enfants en 2008, 2009 et 2010. En 2013, un transsexuel allemand donne naissance à un garçon. Née femme, mais devenue homme à la suite de traitements hormonaux, qui ont notamment développé sa pilosité faciale et fait disparaître sa poitrine, la personne avait néanmoins conservé la totalité de son appareil reproductif féminin.

En accouchant à domicile, le « père » a évité la déclaration de naissance pour rester pleinement et seulement « père » du petit garçon.

 

Depuis 2011, le droit allemand établit que les organes reproductifs ne doivent plus être nécessairement supprimés pour autoriser un changement de sexe à l’état civil. Cette disposition a permis cette naissance.

LE COIN DES EXPERTS DU FUTUR DE L'AMOUR

Idée aimable ou detestable ? A discuter !

chambre-campagne-chic-cosmonautes-2Et si 2016 était définitivement l’année de l’amour ? Aidez-nous à propulser le DICO DU FUTUR DE L’AMOUR  dans le 7e ciel !

« S’il n’y a pas d’humanité sans langage, il n`y a pas non plus de société sans parenté. Mais que veut dire être parent ? » L’interrogation de Claude Levi-Strauss est de plus en plus d’actualité.

Après le découplage filiation et mariage et l’avènement des familles recomposées, la biomédecine pousse à repenser la parenté. Avec elle, la filiation repose de moins en moins sur le lien génétique. Avec un bébé à trois ou quatre ADN, même le test génétique va devenir un casse-tête.

La parenté dépendra donc de l’acceptation sociétale. Et là, donc le curseur peut se déplacer dans toutes les directions. Le collaboratif va-t-il faire émerger la coparentalité ? Les nouvelles pratiques biomédicales vont-elles aller vers la suppression du lien juridique avec des parents ?…

En tout cas, comme le conseille le philosophe Olivier Rey « Il ne faut pas opposer les droits de la société à ceux des individus, mais faire prendre conscience aux individus que seule une société dont les équilibres sont respectés est à même de leur garantir durablement des droits ». Le pédiatre-généticien Arnold Munnich va aussi dans son sens : « On ne change pas la loi universelle pour régler des problèmes particuliers, aussi sérieux soient-ils. »

DEVENEZ UN EXPERT DE L'AMOUR

CONTRIBUER