Article musical

A lire en écoutant Walk on the wild side de Lou Reed

5. Je t’aime pour un jour !

De l’amour en CDI à l’amour collaboratif

She says, hey babe, take a walk on the wild side
Said, hey honey, take a walk on the wild side

Babe, Honey et les autres suivent les conseils de Lou Reed et sortent des sentiers battus de la sexualité.

Pour sortir du cadre traditionnel, les uns pratiquent le sexe copain (copain de baise, sexfriend…) Cette pratique consiste à avoir un partenaire sexuel régulier sans s’engager dans une relation amoureuse. Avec les potes de couette, une fraternité garantit la jouissance sexuelle. C’est une relation sans prise de tête qui évite les affres de l’engagement. On se met en pluche (néologisme composé de plus et de peluche) et non plus en boules. Le sexe copain conjugue le besoin de sécurité et la crainte de ne pas avoir son espace de bien-être.

La deuxième option pour sortir du cadre est de mettre un terme au légendaire « jusqu’à ce que la mort nous sépare ». Cela s’impose dans un monde de l’éphémère. Quand on navigue entre les stages et les boulots en CDD, on a un bail provisoire, on chine dans des boutiques éphémères, il est logique de s’engager dans une union a durée déterminée. On voit pendant un an, si cela passe ou cela casse. Ou mieux, on se marie pour 3 ans. Des conseillers en relations amoureuses le préconisent.

« Désamorcer l’idée que l’on doit être marié pour toujours permettrait à beaucoup de couples de jouir d’une union plus heureuse », explique Susan Pease Gadou, conseillère conjugale. Bien entendu le contrat de mariage à durée déterminée est renouvelable si les époux en éprouvent le désir mutuel.

Selon les experts, le mariage à l’essai peut inciter chaque conjoint à faire plus attention à ses actes et à son comportement de peur que l’autre ne décide de ne pas rempiler. De plus, lors du renouvellement, on précisera nos attentes qui peuvent concerner la vie intime, la répartition budgétaire, l’organisation du temps libre, etc. Les clauses validées, le couple s’épargnera quelques sujets de dispute.

Et si ce changement choque certain, on peut toujours considérer que ce n’en est pas un vu qu’avec l’amour, on est toujours en période d’essai.

Le troisième coup de boutoir se situe au niveau de la propriété.

Internet a fait basculer la notion de propriété en ayant le partage dans ses gènes. Le grand réseau des réseaux a été créé par des chercheurs qui désiraient échanger leur savoir.

Quelques années plus tard, le réseau favorise le partage des voitures, appartements, outils, machines à laver, toilettes…

Avec cette consommation collaborative, la propriété perd de son intérêt. Pourquoi s’encombrer d’une perceuse qu’on utilisera 5 minutes tous les deux ans ? Pourquoi entretenir une voiture alors qu’aujourd’hui le voisin peut nous la prêter et que demain il suffira d’un clic pour qu’un véhicule sans chauffeur arrive en bas de chez nous ?

L’étape suivante dans la désintégration de la propriété pourrait concerner les rapports humains. Même si dans notre société moderne, personne n’est propriétaire de l’autre l’amour, il a une forme de propriété implicite dans le couple. Elle se traduit par l’appellation « Mon mari, ma femme, mon… » et des contrats tacites d’exclusivité. Demain, sous le pression de cette nouvelle économie du partage, peut-être partagerons-nous notre compagnon et compagne pour un soir, une semaine, un mois ? On collamourait ou pratiquer l’amour collaboratif. Comme le travail collaboratif favorise l’intelligence et la créative, l’amour collaboratif favoriserait des relations amoureuses plus libres et créatives.

She says, hey babe, take a walk on the wild side
Said, hey honey, take a walk on the wild side

Relation sans engagement, union à durée déterminée, amour collaboratif… Ces trois tendances vont se conjuguer pour permettre à chacun de faire évoluer sa configuration amoureuse en dehors du carcan ancestral du couple. Si l’on peut craindre l’éclatement des valeurs séculaires, l’amour y gagnera certainement en souplesse et en légèreté.

Déboutonnez vos cerveaux autant que vos braguettes »,

disait-on dans les années 70. Cela sera peut-être enfin le cas.

Demain, pratiquerons-nous l’amour collaboratif ?

Les mots de la semaine

Amour au temps du numérique

Amour au temps du numérique

Documentaire de Sophie Lambert sur la manière dont les technologies font évoluer les rapports à l’amour chez les jeunes.

ROMANKISSM

ROMANKISSM

Vague de romantisme qui déferle sur la plage des amours technologiques et éphémères.

CAMELEONER

CAMELEONER

Séduire avec des vêtements et accessoires qui changent de couleur ou de formes.

LIBIDIFIEUR

LIBIDIFIEUR

Patch qui améliore de façon significative la libido.

RÉINVENTER L'AMOUR

TENDANCES ET PROSPECTIVES